thriller

/Tag: thriller

Get Out (2017)

2018-08-22T12:25:04+00:00 Tags: , |

Quoi qu’il en soit, il serait dommage qu’une tendance à l’excès ou un certain mauvais goût (dont Get Out n’est pas dénué) décourage une partie de son public potentiel. Dans son outrance même, le scénario de Jordan Peele reste suffisamment arrimé à la réalité du racisme dit « ordinaire » pour offrir un film qui donne matière à réflexion et dépasse de plusieurs têtes la série B anecdotique ou « communautaire ». Le réalisateur semble avoir posé un regard lucide non seulement sur son sujet, mais aussi sur son budget et sa propre liberté d’artiste, avant de se choisir ce cadre restreint dont il tire à l’évidence le meilleur.

Le Silence des agneaux (1991)

2018-08-26T23:33:50+00:00 Tags: , , , |

Hannibal Lecter (et le film avec lui) ne cesse de jouer sur cet effet de miroir qui nous encourage à tout moment à replier le récit sur lui-même pour voir se superposer le début et la fin, mais aussi la victime et le bourreau, l’un confortant l’autre dans sa nature profonde. Si la vitre de la cellule où est enfermé Lecter constitue d’abord une barrière et un gage de sécurité, elle devient donc vite un axe de symétrie qui rapproche les figures du bien et du mal, bien plus qu’elle ne les sépare. D’ailleurs, les grillages et les camisoles de force, tels que les montre Demme, n’ont jamais rien de rassurant.

Paranoïa (2018)

2018-08-27T19:27:10+00:00 Tags: , , |

Dans une année où les festivals et cérémonies se sont emparés les uns après les autres du phénomène #MeToo, Paranoïa (présenté à la Berlinale) bénéficie d’un certain effet d’à-propos, mais n’offre sans doute pas le regard le plus subtil sur la question du harcèlement. Au contraire, le face-à-face final entre la victime et son bourreau relève d’un parti pris d’outrance qui frise le comique (involontaire ?) et achève de faire de Paranoïa un film moins inquiétant dans son déroulement que dans ses prémices.

Le Braqueur, la dernière course (2010)

2018-08-26T23:32:10+00:00 Tags: , , |

Car c’est bien à cela que s’intéresse d’abord Benjamin Heisenberg : la course. La dimension tragique de ce perpétuel mouvement vers l’avant est sans doute ce que le réalisateur tire de plus beau du fait divers qu’il adapte. Dans son implacable progression, le scénario du Braqueur est une réplique directe à la farouche détermination de son héros.

Sicario (2015)

2018-08-22T12:32:16+00:00 Tags: , |

Finalement, le réalisateur se rabat le plus souvent sur l’esthétique propre à ce cinéma de la terreur, faite de lents travellings et de légers ralentis, appuyés ici par la musique lancinante et les brusques embardées des cordes de Johann Johannsonn. Une alternance de moments d’attente angoissée et de coups d’éclat portée au comble de son efficacité par le Dark Knight de Christopher Nolan en 2007, et qui montre ici des signes de fatigue, mécanique trop bien huilée de la surenchère feutrée.

La Nuit nous appartient (2007)

2018-08-22T12:33:02+00:00 Tags: , |

Comme les films précédents, La Nuit nous appartient repose sur l’idée sous-jacente que les conséquences de nos actions sont moins décisives que celles de notre inaction. Le scénario tire jusqu’au bout le fil de cette maxime pour mettre en œuvre un univers dramatique dont l’originalité tient aux dimensions microscopiques que prennent parfois les ressorts dramatiques, littéralement réduits à un souffle.

Hacker (2015)

2018-08-26T23:32:53+00:00 Tags: , |

Comme les données dont il suit le cheminement fulgurant et complexe, Hacker emprunte des voies tortueuses et prend successivement, parfois même simultanément, des directions opposées. Thriller 3.0, le film débute au cœur d’une opération menée par les gouvernements américain et chinois pour retrouver la trace d’un redoutable pirate informatique.