classique

/Tag: classique

Le Silence des agneaux (1991)

2018-08-26T23:33:50+00:00 Tags: , , , |

Hannibal Lecter (et le film avec lui) ne cesse de jouer sur cet effet de miroir qui nous encourage à tout moment à replier le récit sur lui-même pour voir se superposer le début et la fin, mais aussi la victime et le bourreau, l’un confortant l’autre dans sa nature profonde. Si la vitre de la cellule où est enfermé Lecter constitue d’abord une barrière et un gage de sécurité, elle devient donc vite un axe de symétrie qui rapproche les figures du bien et du mal, bien plus qu’elle ne les sépare. D’ailleurs, les grillages et les camisoles de force, tels que les montre Demme, n’ont jamais rien de rassurant.

Demain est un autre jour (1956)

2018-08-24T17:42:08+00:00 Tags: , |

L’air de rien, le film met donc en place un savant jeu de cause à effet qui dédouane discrètement le personnage masculin d’une tentation d’adultère que sa propre famille semble en quelque sorte sécréter à sa place, d’abord  en le délaissant, puis en le soupçonnant injustement. Malgré la tranquillité apparente de Demain est un autre jour, c’est donc le traditionnel puritanisme américain qui en prend pour son grade, jusqu’à un final doux-amer auquel le titre original (There's Always Tomorrow) ajoute une certaine ambiguïté.

Mirage de la vie (1959)

2018-08-24T17:43:42+00:00 Tags: , |

Il faut attendre la fin du film pour comprendre que ce personnage de femme noire, dont l’histoire semble secondaire, est en réalité la raison d’être de Mirage de la vie. C’est toute la force de ce mélodrame que de faire grandir le personnage d’Annie de manière totalement imperceptible, de la faire entrer dans la lumière sans la sortir de l’ombre, et de réussir à filmer pendant deux heures un personnage noir tout en mettant en scène l’effacement auquel le voue le racisme d’une société et de son cinéma. Le représenter, en quelque sorte, à l'intérieur même du défaut de représentation dont il souffre.

Retour vers le futur (1985)

2018-08-22T12:29:23+00:00 Tags: , , |

Ainsi résumé, Retour vers le futur est tout sauf le film à l'esprit anarchiste que son esthétique foutraque et son héros rockeur et vaguement rebelle pourraient laisser attendre. Malgré sa jeunesse et son insouciance, Marty est avant tout habité par le souci de sa propre conservation. Tout juste s’autorise-t-il un solo de guitare électrique face à une assistance de lycéens médusés, plus habituée aux ballades pop qu’à l’énergie débridée du rock. Pour le reste, il s’agit de remettre de l’ordre dans le cours des choses pour les replacer dans le droit chemin.

La Femme d’à côté (1981)

2018-08-22T13:56:43+00:00 Tags: , |

Derrière son aspect parfois un peu daté, la profonde modernité de La Femme d'à côté réside dans cette façon d’aborder le tabou de la dépression. On pourra ainsi voir dans le personnage de Mathilde l’une des rares représentations nuancées de cette maladie et de son rapport à la place faite aux femmes dans la société.

Rosemary’s Baby (1968)

2018-08-22T12:33:15+00:00 Tags: , |

Ce que le réalisateur met en scène, c’est l’avancée inéluctable vers ce « mal » dont on a vite compris qu’il n’était séparé de nous que par une mince cloison. A quel moment le doute doit-il laisser place à la franche terreur? Telle semble être la véritable question. Vu sous cet angle, Rosemary’s Baby est peut-être moins un film à suspense que le reflet tourmenté d’une décennie inquiète des changements sociétaux qui la secouent.