Jonathan Demme

/Jonathan Demme

Le Silence des agneaux (1991)

2018-08-26T23:33:50+00:00 Tags: , , , |

Hannibal Lecter (et le film avec lui) ne cesse de jouer sur cet effet de miroir qui nous encourage à tout moment à replier le récit sur lui-même pour voir se superposer le début et la fin, mais aussi la victime et le bourreau, l’un confortant l’autre dans sa nature profonde. Si la vitre de la cellule où est enfermé Lecter constitue d’abord une barrière et un gage de sécurité, elle devient donc vite un axe de symétrie qui rapproche les figures du bien et du mal, bien plus qu’elle ne les sépare. D’ailleurs, les grillages et les camisoles de force, tels que les montre Demme, n’ont jamais rien de rassurant.